Valeur ajoutée : pourquoi et comment calculer cet indicateur financier ?

Plusieurs indicateurs permettent aux professionnels d’analyser l’état financier de leur entreprise. Parmi ces indices financiers incontournables en comptabilité d’entreprise, il y a la valeur ajoutée qui permet de connaître la richesse d’un établissement et d’évaluer sa compétitivité par rapport aux concurrents. Cet article vous aidera à mieux comprendre le calcul de cet indicateur.

Valeur ajoutée : à quoi ça sert ?

Tout entrepreneur ou dirigeant d’entreprise a besoin de calculer la valeur ajoutée pour pouvoir mesurer la performance économique de son entité. En effet, la valeur ajoutée est l’indicateur qui mesure la richesse créée par une société. Autrement dit, c’est le montant de ce qui a été produit par l’unité diminuée de la consommation intermédiaire. Il existe deux sortes de valeurs ajoutées à savoir :

  • La valeur ajoutée brute : elle prend en considération la dépréciation du capital fixe ;
  • La valeur ajoutée nette : elle ne tient pas compte de l’usure des biens immobilisés.

La réussite d’une entité inclut la participation de plusieurs personnes (collaborateurs, salariés, administration…). Ainsi la détermination de la valeur ajoutée facilite le paiement des salaires de tous ceux qui sont intervenus dans la vie de l’entreprise. De plus, ce calcul aidera le chef d’entreprise à avoir une idée sur les activités qui lui rapportent plus de richesse. Enfin, la valeur ajoutée est aussi employée pour déterminer d’autres indices financiers propres à l’entreprise ainsi que le Produit intérieur brut (PIB) à l’échelle nationale, celle-ci étant la somme des valeurs ajoutées des entreprises du pays.

Comment trouver la valeur ajoutée d’une entreprise ?

Comment trouver la valeur ajoutée d’une entreprise ?

Le calcul de cet indicateur financier se fait grâce aux composants tels que :

  • Le chiffre d’affaires : c’est ce que l’entreprise a gagné sur la vente de ses produits ou services ;
  • Les amortissements : il s’agit de l’usure d’un bien immobilisé à cause de son utilisation ;
  • Les dépenses intermédiaires : c’est l’ensemble des richesses dépensées pour produire d’autres biens et services.

Pour le calcul de la valeur ajoutée, la formule se présente comme suit :

VA= chiffre d’affaires – dépenses intermédiaires – amortissements

Exemple : la somme des ventes d’une unité spécialisée dans la fabrication de boisson est de 1 500 000 €. Pour pouvoir augmenter sa productivité, cette unité consomme 40 000 €. Le montant de l’amortissement du matériel nécessaire à ses activités est fixé sur 70 000 € chaque année sur 8 ans.

La valeur ajoutée de l’entreprise est alors :

VA = 1 500 000 – 40 000 – 70 000 = 1 390 000 €

Calcul de la valeur ajoutée en comptabilité analytique

Le calcul de la valeur ajoutée ne se fait pas de la même façon en comptabilité analytique. Cette dernière prend en compte :

  • La marge commerciale : valeur des ventes des marchandises diminuée du coût d’achat;
  • La production de l’exercice : ensemble des biens et services produits pendant un exercice. On la calcule en faisant la production vendue ajoutée de la production stockée et immobilisée;
  • La consommation en provenance de tiers : somme des marchandises achetées, des services extérieurs et de la variation de stocks.

La valeur ajoutée peut être donc déterminer à l’aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion suivant la formule ci-après :

VA = production de l’exercice + marge commerciale – consommation en provenance de tiers

Si vous remarquez que le gain de votre entreprise a diminué, vous devez donc revoir votre méthode de production ou votre prix de vente. En effet, la diminution de la valeur ajoutée peut être due à un chiffre d’affaires bas ou à une consommation intermédiaire trop élevée.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)
Close Menu