Comment faire le calcul d’un prêt immobilier avec apport personnel ?

En cas de souscription à un emprunt visant à assurer le financement d’un projet immobilier, les banques ont tendance à exiger certaines conditions indispensables pour un dossier de crédit. Au nombre de celles-ci, on a notamment l’apport personnel. Ce dernier est une somme qui vient en complément de l’emprunt que vous essayez de contracter auprès de votre banque. Comment procéder au calcul d’un prêt immobilier avec apport personnel ? Nous vous disons tout ici.

Apport personnel d’un prêt immobilier : qu’est-ce que c’est ?

L’apport personnel désigne le montant issu de vos finances que vous avez la capacité d’investir pour le financement de votre projet immobilier. Il doit donc être soustrait de la somme globale qui devait préalablement être empruntée auprès de la banque. Il peut se composer :

  • Du fruit de vos économies personnelles,
  • D’un héritage,
  • De la vente d’un autre bien immobilier, etc.

Certains prêts spéciaux peuvent également entrer dans la catégorie des apports personnels. C’est par exemple ce qui peut se passer avec un prêt Action Logement ou un prêt à taux zéro (PTZ). Par ailleurs, il convient de souligner que plus votre apport est conséquent, plus vous avez la capacité de négocier une augmentation de votre taux d’endettement. Ce qui vous permettra par la suite de bénéficier plus facilement de gros prêts.

Quel apport personnel convient à un prêt immobilier ?

La plupart du temps, le montant que vous devez consacrer à votre apport personnel se présente en pourcentage de l’emprunt effectué. En outre, vous devez aussi savoir qu’en matière d’apport personnel, il n’existe pas une règle claire qui est appliquée à l’unanimité par toutes les banques. Dans les faits, il revient donc à chaque banque de fixer les modalités qui lui conviennent le mieux. 

Calcul prêt immobilier avec apport personnel

Cependant, dans la plupart des cas, les banques françaises exigent généralement un apport minimum équivalent à 10 % du montant du prêt immobilier. Par contre, en fonction de la banque, de votre situation ou de l’envergure de votre projet, cet apport peut être revu à la hausse (20 % à peu près) ou à la baisse (5 %).

Cet état de choses est dû au fait que dans de nombreux cas, le montant de l’apport personnel est beaucoup plus utilisé pour s’acquitter des frais inhérents au prêt immobilier. Ce qui prend naturellement en compte la somme qui doit être perçue par le notaire. Ce montant varie généralement en fonction du type d’achat qui est réalisé. Dans le neuf par exemple, les frais de ce professionnel peuvent varier entre 2 et 3 % du prix du bien. En revanche, dans l’ancien, ces frais représentent entre 7 et 8 % du coût du bien.

Comment procéder au calcul d’un prêt immobilier avec apport ?

Pour procéder au calcul du montant de votre emprunt avec apport, vous devez notamment additionner le prix d’achat du bien aux frais qui seront perçus par le notaire. Par la suite, vous aurez juste à soustraire votre apport de cette somme. Le résultat obtenu représente de façon plus ou moins précise le prêt dont vous avez besoin pour la concrétisation de votre projet immobilier. Si vous le voulez, vous pouvez ensuite faire une simulation en ligne qui vous permettra d’en apprendre plus sur les intérêts, les mensualités, la durée de remboursement, etc. 

Articles similaires

4/5 - (1 vote)
Close Menu